volets

Faites confiance à Volets

Comment se calcule la plus-value sur un bien immobilier ?

Connaître la plus-value d’un bien immobilier est indispensable avant la revente ou avant l’achat d’un bien. Il s’agit d’une différence entre le prix d’achat d’un bien et son prix de vente. Pour mieux comprendre ce terme en immobilier, voici tous les détails.

Plus-value sur un bien immobilier : définition

 

En parallèle : Quelle est la meilleure façon d’investir dans l’immobilier ?

Une plus-value est, comme déjà mentionnée, la différence positive entre :

  • Le prix d’achat d’un bien.
  • Le prix de vente d’un bien.

On appelle cela une marge ou même des bénéfices. Mais en terme fiscal, on parle plus précisément d’une plus-value.

A lire aussi : Immobilier : les primo-accédants font leur grand retour sur le marché

La plus-value prend un sens lorsque l’on vend le bien plus cher que son achat. On parle alors de moins-value quand on vend son bien moins cher que son prix d’achat initial. Dans ce cas, le bien a été dévalué au fil du temps à cause d’un manque d’entretien par exemple ou autres facteurs.

C’est pour cette raison qu’on recommande de penser à la revente du bien au moment de l’achat. C’est afin d’estimer à l’avance la plus-value immobilière obtenue.

Il faudrait aussi déterminer la plus-value imposable du bien immobilier. En effet, elle est soumise à :

  • L’impôt sur le revenu.
  • Prélèvements sociaux.

Ainsi, pour connaître la plus-value imposable, on doit :

  • Déduire l’abattement selon la durée de détention.
  • Appliquer le taux d’imposition pour plus-value immobilière.

Plus-value sur un bien immobilier : le calcul

Le calcul de la plus-value immobilière permet de connaître la valeur de la revente du bien au moment de son acquisition.

Pour ce faire, on doit d’abord calculer la plus-value immobilière brute. Ce calcul permet de connaître son gain réel lors de la revente du bien. Ainsi, pour connaître le montant de la plus-value immobilière, il faut alors déterminer :

  • Le prix d’achat corrigé.
  • Le prix de vente corrigé.

Pour le prix d’achat corrigé, on peut avoir le choix entre :

  • Appliquer le forfaitaire de 7,5%.
  • Déduire au réel les charges qui sont rattachées à l’acquisition.

Il est possible alors d’augmenter le prix d’achat avec travaux sous quelques conditions. Attention cependant quant à l’estimation des travaux de votre bien. Il faut savoir les charges pourront faire augmenter le prix d’achat, ce qui va faire baisser la base d’imposition de la plus-value.

On peut déterminer le montant à partir du prix de vente corrigé. De ce fait, on réduit le prix de vente avec les frais obligatoires comme :

  • Les frais d’agences.
  • Les diagnostics obligatoires.

Le prix d’acquisition pourrait alors être augmenté par les éventuelles indemnités. En faisant la différence entre ces deux éléments, on pourra alors obtenir une base imposable de sa plus-value sur un bien immobilier.

Plus-value sur un bien immobilier : le taux d’impôt

Il est important de connaître le taux d’imposition de la plus-value. Elle peut être diminuée des abattements selon la durée de détention. Notons que la plus-value est taxée sur le revenu :

  • Au taux forfaitaire de 19%.
  • Aux prélèvements sociaux de 12,2%.

Il existe une taxe complémentaire sur la plus-value immobilière à raison de 50.000 euros. Par ailleurs, c’est le notaire qui procède au calcul du prix de vente et se charge du paiement de l’impôt sur la plus-value auprès des services de la publicité foncière.

Enfin, il existe aussi des exonérations à l’impôt sur la plus-value immobilière. Il s’agit de :

  • La vente d’une résidence principale et des dépendances.
  • La vente d’un droit de surélévation.
  • L’échange d’un bien.
  • La vente d’un bien à un organisme spécialisé en logement social.
  • La vente d’un bien à un opérateur privé.
  • La vente d’un bien par un contribuable non-résident.
  • La vente dans le cas de son expropriation.
  • La vente par un particulier sous certaines conditions.
  • La vente par des retraités.
  • La vente par un résident dans un établissement social.

Ainsi, il faut calculer la plus-value sur un bien immobilier avant son achat.

Back to top